Jouer à BKC

forum d'échanges sur la règle de Blitzkrieg Commander
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sur la rouye de Léningrad - match retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
foxbat



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Dim 27 Mar - 12:37

Match retour, sur proposition de mon adversaire pendant notre amicale conversation d'après partie.

Un rappel du scénario :
La 61ème PanzerDivision a reçu l'ordre de sécuriser des positions clés sur les flancs de la progression du PanzerGruppe Hoepner vers Léningrad. Du fait de la rapidité de l'avance des jours précédents, les effectifs sont fortement réduits : 3 compagnies de Panzer et 2 bataillons incomplets de PanzerGrenadier, l'un d'eux toutefois monté sur half-tracks. Du fait du caractère vital de la mission, un puissant soutien d'artillerie et de bombardiers lui a été alloué. On attend à rencontrer de la résistance sur la côte 306, une hauteur vitale surplombant un carrefour d'importance critique. Le tout en 8 tours pour une victoire décisive, 12 tours pour une victoire marginale.

La carte :



et la photo du terrain (avant placement)



les forces en présence :
Allemands :
1 CO cv 10
1 HQ cv9, 6 x Heer, 6 x Sdkfz 251/1, 1 MG42, 1 truck
1 HQ cv9, 6 x Heer, 1 MG42
1 HQ, 2 x Pz IV E, 4 x Pz III G, 4 x Pz II F
1 FAO, 1 FAC
2 x 105 mm (2 x HE, 1 x Smoke)
2 x Stuka (2 x bombs)
Breakpoint 11

Russes
1 CO cv8
1 HQ cv 7, 6 x conscripts, 1 x Maxim HMG, 1 x 37mm ATG
1 HQ cv 7, 6 x conscripts, 1 x Maxim HMG, 1 x 37mm ATG
3 x T26S
2 x KV 1
1 x KV 2
50% of the soviet force had the possibility to entranch.
Breakpoint 12

D'après la "Grande Guerre Patriotique" [mes commentaires sur la partie entre crochets, et les numéros entre crochets dans le texte renvoient aux numéros sur la carte du tour]

Le plan du Polkovnik Foxbatov était simple : ne sachant sur quel point porterait l'attaque de la 61ème Panzer, il disposa le 1er bataillon du 454ème de Fusiliers dans des tranchées sur la côte 306, et occupa Ivanpabo avec le 2ème bataillon, étendant son aile droite dans des tranchées creusées à l'ouest du village. Les restes de la 199ème Brigade de Tanks furent positionnés au carrefour derrière la colline, prêts à se porter à droite ou à gauche selon l'axe de l'attaque allemande. [Application de la doctrine standard soviétique post-Koursk, prévoyant la conjonction d'un bouclier d'infanterie et d'antichars fortifiés avec une épée de blindés pouvant en jaillir pour attaquer ou se porter sur les points menacées du dispositif. Le plan allemand était une attaque enveloppante par l'ouest, concentrant la totalité de leurs forces. Personne n'a utilisé la parie est du terrain... mais son existence a lourdement pesé sur la planification. Un argument en faveur de ne pas avoir une trop grande densité de troupes sur la table]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foxbat



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Dim 27 Mar - 12:39

A 1403, Ivanpabo et les bois avoisinants furent pris sous un barrage d'obus de 105mm, barrage qui ne fit que peu de dégâts. Au même moment, une attaque de Stuka sur les tranchées occupées par la compagnie antichar du 1er bataillon sur le flanc ouest de la côte 306 sema une certaine confusion dans nos rangs, malgré la vigueur de la défense AA. Les fils téléphoniques reliant le PC du Major Kozichka à ses lignes furent coupés, ce qui empêcha les troupes qui les occupaient de signaler immédiatement l'approche d'une forte colonne blindée ennemi sur la route d'Ivanpabo [un Stuka repoussé, mais le second ne réussit qu'à clouer une unité... malheureusement, c'est le HQ. Le CO rate son jet de commandement et les chars ne fichent rien du tour ]. Cette absence d'information explique que la 199ème brigade ne se porta immédiateent au devant de l'ennemi, et que les Panzers purent continuer leur mouvement sans opposition .


Fin du tour 1. Les points bleus en bas à droite sont les observateurs aériens at d'artillerie. Is ne bougeront plus du clocher de Raketaski.

A 1405, le barrage de 105 se concentra sur Ivanpabo, qui fut aussi matraqué par des Stuka. Malgré la violence de l'attaque, les excellentes dispositions défensives prises par le major Lisalituchayamish, qui avait tout récemment reçu le commandement du 2ème bataillon, leur permirent de n'essuyer que des pertes légères [tranchées et bâtiments offrent une excellent parade à l'artillerie et aux avions, si votre ennemi ne peut faire 6 avec les dés]. Toutefois, le bombardement, et l'absence des chars de la 199ème sur leur route, permit aux panzers ennemis d'approcher les abords d'Ivanpabo et de se préparer à ouvrir le feu sur ses défenseurs. Le major Kozichka du 1er bataillon, qui avait rapidement su rétablir ses communications, réagit et fit ouvrir par ses canons de 37mm un feu d'enfilade sur la l'aile droite de la ligen de chars adverses, détruisant plusieurs chars légers[1]. [Ne pas hésiter à faire un tir d'opportunité si on joue soviétique : vous ne savez pas lesquels de vos QG réussiront leur jet de commandement à votre tour]. Recevant enfin des nouvelles de son 1er bataillon (et les appels à l'aide du second), Foxbatov fit à 1406 démarrer ses chars pour les placer face à la brêche séparant Ivanpabo de la côte 306.


Fin du tour 2


La charge des panzers...


... et le panzer II détruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foxbat



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Dim 27 Mar - 12:39

[A 1412, une pause dans le barrage d'artillerie sur Ivanpabo [1er échec de mon adversaire pour appeler l'artillerie, ses "assets" étant consommés] ne permit pas aux défenseurs, soumis à un canonnage intense par les panzers, de respirer. Leur héroïsme serait bientôt mis à rude épreuve, un bataillon de Panzergrenadiers sur halftrack fonçant sur leurs positions sans subir de pertes :au même moment, les Stuka matraquaient la compagnie antichar du 1er bataillon [2] et déréglaient ses tirs [on adversaire n'a pas raté le jet d'activation des Stuka, ce qui a "cloué" les antichars et permis aux SdKfz 251 de passer sans risques]. Les Panzergrenadier débarquèrent et se lancèrent à l'assaut [réussite critique allemande au commandement] de notre ligne de tranchées malgré de lourdes pertes[1]...malgré l'héroïsme des défenseurs qui préférèrent mourir sur place, les allemands réussirent à nous chasser de nos positions [résultat des courses : un stand allemand détruit, un stand de HMG russe repoussé dans les bois, mais le 2ème stand de HMG repoussan ses assaillants avant de devoir se replier à son tour pendant sa phase d'activation, ayant 2 stands en face de lui (avec soutien de panzers) et 1 stand sur chaque flanc]. Pour son rôle dans ce combat, le sergent Michailischenko s'est vu décerner l'ordre de l'Etoile Rouge. Mais ce succès, pour coûteux qu'il fût, offrait à l'ennemi la possibilité de faire entrer en lice un nouveau bataillon d'infanterie [en marche de flanc à l'Ouest. L'élimination des tranchées russes dans le secteur retire la menace des 2 stands de HMG]. Mais à 1414, les chars de la 199ème Brigade, ayant achevé de faire mouvement, ouvraient le feu, à limite de portée, sur la ligne de panzers au SE d'Ivanpabo faisant face à la côte 306. Plusieurs Panzer IV, le plus lourd et le plus dangereux des chars ennemis, étaient atteints et s'embrasaient [un pion de pz IV détruit par le tir de KV1 et des T26] [3].


Fin du tour 3


Un panzer IV détruit... et les joies du 6mm. A cette échelle, il est parfois difficile de distinguer les 2 modèles. A noter la partialité scandaleuse du reportage photo, qui caviarde joyeusement les succès allemands sur l'aile ouest et met l'accent sur les panzer détruits.

Alors que le deuxième bataillon ennemi restait inexplicablement sur sa position [ratage du jet de commandement], les Panzergrenadiers, soutenus par les mitrailleuses des halftracks et les canons des chars, engageaient le combat avec les défenseurs d'Ivanpabo. Ceux ci tinrent bon sur le bord ouest [2], mais l'intensité du feu ennemi contraignit à évacuer le coin sud ouest du village [3] [le tir allemand fut très mauvais, détruisant une section, forçant une plaquette à reculer et clouant une autre : une déveine noire aux dés!]. Mais l'apparition des chars lourds de la 199ème Brigade apporta aux hommes du 2nd Bataillon un semblant de répit : les dégâts infligés à ses chars conduisirent le commandant allemand a retirer les appuis aériens et d'artillerie pour les affecter à cette nouvelle menace, sans résultats notables [1]. [l'artillerie ne put infliger qu'un seul hit au KV2, qui le sauvegarda comme à la parade. Quant aux Stukas, génés par la DCA, ils ne purent que "clouer" une plaquette de T26]. Continuant d'arroser les panzers de leurs tirs, les hommes de la 199ème eurent la joie de détruire par des tirs de flancs plusieurs Panzer III qui, venant d'Ivanpabo, tentaient de prolonger la ligne des Panzer vers le sud. [4]


Fin du tour 4



Dernière édition par foxbat le Lun 28 Mar - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foxbat



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Dim 27 Mar - 12:40

A 1422, alors que le barrage de 105 mm [2] continuait de tomber autour des positions de la 199ème brigade, de nouveaux Stuka apparurent [1] qui, comme les autres, s'en prirent à nos braves tankistes [1] : peu de dégâts furent infligés par ces attaques, un vibrant témoignage de la résistance du matériel soviétique et de l'adresse aux tirs du canonnier russe. [un seul T26 cloué par l'artillerie - un hit non sauvé, nous appliquons la règle de clouage automatique pour les tirs d'artillerie; quant aux Ju87, le jet de dispersion raté fit qu'ils bombardèrent aux fraises...]. Cet échec flagrant des aviateurs fascistes ne fut pas sans conséquences pour leurs frères des blindés : une section de Panzer IV qui avait tenté de renforcer leur ligne vacillante fut prise à partie par le tir de nos KV1, et détruite jusqu'au dernier char [5]. Pour le calme et la méticulosité avec lesquels il dirigea le tir de son char, qui détruisit à lui seul 3 panzers, le Sergent Rogatov fut décoré de l'ordre de l'Etoile Rouge. Profitant du désarroi des chars ennemis, le Polkovnik Foxbatov ordonna à 1424 à la 199ème de se porteren avant, mettant ainsi les chars ennemis à portée des redoutables canons de 152 mm de sa section de KV2. [la seule occasion de réussir 2 jets de commandement consécutifs pour une même formation de la partie eh eh]. Mais la pression des panzergrenadiers ne faiblissait pas sur Ivanpabo [le 2ème bataillon continuant à ronfler... 3 jets de commandement raté sur 6 pendant la partie, on peut dire que Stephane a eu la poisse], et bientôt le côté ouest dut être évacué avec pertes [4] sous le feu allemand, panzers, halftracks et fantassins se mettant de la partie. [malgré une poisse noire de Stéphane - 11 dés jetés sans amener le moindre 6 à 2 occasions -, le simple poids de nombres et des activations réussies finirent par imposer leur loi, ne laissant que 3 plaquettes de défenseurs à Ivanpabo]. La chute de la lisière ouest ouvrait la route aux Grenadiers et aux panzers, qui se préparèrent à faire mouvement et à contourner le village par le nord. [la flèche bleue indique ce que seront les mouvements de ces unités au tour 6. Les flèches rouges indiquent la déroute d'une section de conscrit, et le repli du QG du 2ème bataillon, repli qui permettra de renforcer la DCa autour des chars au tour suivant].


Fin du tour 5


Les panzers souffrent...


Mais les Stuka ne les aident pas beaucoup. Le modèle de Me 109 est substitué pour un Stuka.

IL fut vite apparent qu'il ne serait pas possible de tenir Ivanpabo, ce qui entraînerait l'évacuation de toute la position dont il était la clé : à 1428, le Major Lisalituchayamish déplaça sous la pression de l'ennemi son PC vers l'Est, ordonnant à ses troupes de tenir le côté est du village ou de se regrouper à l'est de se dernier. Toutefois, des chars ennemis réussirent à s'infiltrer en contournant le village par le nord ou en le traversant et, joignant leurs tirs à ceux des panzergrenadiers, massacrèrent une partie des défenseurs [3] qui se repliaient sur l'ordre de leur chef [en fait la plaquette éjectée de la maison ouest au tour 5 Wink ]. Une cruauté qui ne resterait pas impunie. Alors que le pilonnage de l'artillerie allemande marquait une pause [jet de contact raté], les Stuka une fois de plus piquaient sur les positions de la 199ème Brigade [1]. Accueillis par le feu d'enfer de notre DCA, les pilotes ennemis jetèrent leurs bombes au petit bonheur sans infliger le moindre dégât [Un Stuka repoussé par la DCA -8dés, 3 touches- et en outre, un jet de dispersion effroyable de 20cm... on peut dire que la Luftwaffe n'a pas brillé]. Le mouvement des Panzers les amenait toutefois sous les canons de nos chars, qui par leur tir brisèrent l'échine de l'unité blindée fasciste [4] & [5] [2 plaquettes de PzIII détruites. Le KV 2 et ses 6 dés d'attaque a fait la différence]. L'attaque afsciste sembla enrayée, malgré une erreur d'une jeune officier qui prit sur lui de faire évacuer les tranchées de la compagnie antichar sur la côte 306 [la seule bourde de commandement de la partie... si celle ci avait continué, il n'est pas difficile de pronostiquer quelle aurait été la cible des Stuka et des 105 au tour 7]. Alors que l'ennemi se contentait de consolider sa domination sur Ivanpabo, Foxbatov put profiter de son manque d'agressivité pour faire faire retraite au 454ème Régiment et à la 199ème Brigade vers le nord,et établir de nouvelles positions pour retarder l'avance ennemie vers Léningrad.


fin du tour 6 et de la partie... le club fermait.


12 au jet de commandement... aie aie aie.


L'assaut allemand en voie de réussir sur Ivanpabo... seules 2 plaquettes de russes tiennent encore. Mais les pertes de la Panzerwaffe, qui ne peut plus aligner que 3 pz II et un Pz III face aux 2 KV1, 1 KV2 et 3 T26 russes laissent à penser qu'elle n'ira pas plus loin.

Fermeture du club = fin de la partie... Il est clair que les Allemands auraient pris Ivanpabo au tour 7 et le premier de leurs objectifs. Mais à moins d'un exploit -toujours possible- des Stuka e de l'atillerie éliminant les KV, la prise du 2ème -la colline 306- est hors de portée. Une fois de plus, un excellent après midi passé à jouer à Blitzkrieg Commander qui démontre sa jouabilité.

Pour la prochaine partie, ce sera probablement l'Afrique du Nord; on pourra attaquer en Libye... sur les traces de Rommel, Auchinleck et Monty. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Dim 27 Mar - 14:12

Bravo,

Beau et bon compte rendu Le front de l'Est m'a moi même laissé la première fois un goût de pissenli pour mes teutons, mais la seconde poussa le camarade soviétique au bord du gouffre..
Si j'ai le temps je vous en ferais un compte rendu mais sans photos malheureusement.

Keram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blitz.discutforum.com
Lannes

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 49
Localisation : Aube (10)
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Lun 28 Mar - 8:59

Superbe CR merci tovaritch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-et-miniatures.over-blog.net/
foxbat



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   Lun 28 Mar - 12:34

Merci, les KV sont des monstres en 1941, quasiment intuables par les canons des panzer. Mais ils sont heureusement prenables à BKC, du fait de la ridicule CV des QG soviétiques, qui fait qu'ils tireront rarement plus d'une fois par tour. Je ne les avais joués jusqu'ici (et je les ai peints il y a plus de 10 ans!!) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la rouye de Léningrad - match retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la rouye de Léningrad - match retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"
» ON S APPROCHE DU POINT DE NON RETOUR !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jouer à BKC :: points de règles :: Blitzkrieg Commander France-
Sauter vers: